Mon parcours

En 1998, je m'exile sur l'île d'Émeraude, en Irlande, contrée si accueillante que j'y passe plus de dix années. Successivement je travaille dans le secteur du tourisme puis de l'assurance et enfin de la banque, j'en profite aussi pour voyager autour du monde et m'imprégner d'autres cultures. Ces tribulations m'ont amenée à découvrir de multiples horizons et à forger mon parcours d'autodidacte.

 

En 2010, de retour en France, je fais l'expérience du shiatsu et ressens immédiatement un appel vers cette pratique noble et ancestrale qui privilégie bienveillance et humilité.

C'est ainsi que je m'inscris à l’École de Shiatsu Thérapeutique (E.S.T.) pour suivre une formation diplômante et devenir praticienne de shiatsu. L'enseignement est dispensé par Bernard Bouheret, directeur-fondateur de l'école, sur quatre ans et inclut 700h de formation, de nombreux ateliers au sein d'entreprises ainsi que la pratique régulière du Qi gong et de la méditation afin de se recentrer ; c'est un cursus complet et enrichissant. 

 

Au cours de ces quatre années, je suis initiée dans un premier temps au shiatsu familial, puis traditionnel et enfin j'obtiens le diplôme de praticienne de shiatsu thérapeutique. Mon mémoire de fin d'études et cas pratiques portaient sur «  le shiatsu thérapeutique et les maladies mentales ». Cette formation m'a apporté bien plus qu'un simple diplôme, c'est une véritable voie qui s'est ouverte à moi.

 

Membre de l' A.I.S.T. (Association Internationale de Shiatsu Traditionnel) et bénévole au sein de l'association Féminitude qui accompagne les personnes atteintes du cancer, j'exerce aujourd'hui à Valence, dans la Drôme, en respectant l'enseignement traditionnel qui allie la philosophie orientale et la Médecine Chinoise Traditionnelle, tout en restant à l'écoute du corps et du patient.

 

http://www.shiatsu-est.org/

http://www.shiatsu-aist.org/

http://www.feminitude.info/

 

Le Sei Shiatsu Do

Sensibilité fondée par Bernard Bouheret, kinésithérapeute, qui a été formé dans les années 80 au Japon, à l'Ecole Hakko de Maître Okuyama et enseignée à l' E.S.T (École de Shiatsu Thérapeutique) à Paris. Après 25 ans de pratique intensive en cabinet, il développe un nouveau Shiatsu enrichi de techniques subtiles, retrouvant ainsi les racines Taoïstes très proches du Shintoisme japonais.

Cette nouvelle orientation est alors nommée Sei Shiatsu Dô, la voie du Shiatsu sincère. La base martiale n’est pas oubliée loin s'en faut, mais un nouveau canal énergétique nourrit la pratique, celui de l'ouverture du cœur.

Le praticien, constamment entre Ciel et Terre, sait qu’il travaille avec une force qui le dépasse. Il sait aussi oublier sa volonté propre pour n’œuvrer qu’avec l’intention juste : le Sei Shiatsu alterne entre subtilité et profondeur, enracinement et légèreté, entre rythme, mouvement et silence.